Toute l'actualité de l'Association et l'Histoire Gendarmerie !

LE BLOG OFFICIEL

Rechercher

Véhicules cynophiles

Nos amis canins enrôlés dans la gendarmerie n'ont certainement pas choisi cette voie pour le confort des anciens moyens de transport, car, excepté le groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) et le centre de formation des maîtres-chiens de la gendarmerie (CFMCG), aucun véhicule adapté à ces précieux auxiliaires n'est en service jusqu'à l'aube des années 2000.


Actuellement, ces chiens de gendarmerie sont principalement en fonction dans les PSIG et les pelotons de gendarmerie de haute montagne (PGHM) et quelques rares brigades territoriales et de recherches.

Cependant, avant la création de ces pelotons de surveillance, beaucoup d'unités territoriales possédaient ces chiens et, à part quelques caisses de transport de conception artisanale,

rien n'était prévu.


Nos braves toutous se retrouvaient alors dans le coffre exigu d'une 4L ou coincé à côté de l'énorme poste radio de la 203 break. L'un d'eux, Seppel, berger allemand affecté à la brigade de Schirmeck (67) au milieu des années 1960, avait l'aubaine d'accéder à la banquette arrière de la Jeep de dotation de l'unité et cela certainement après de nombreux pourparlers avec son maître et après avoir accepté de libérer le siège du chef de patrouille !


Au début des années 1980, certains véhicules sont équipés d'un aérateur de toit (4L et 504 break).

Dans les années suivantes, certains ateliers autos équipent à titre isolé des breaks avec ces aérateurs, une peinture blanche sur le pavillon et des vitres arrière fumées à l'instar d'une 305 break et d'une R21 Névada d'un PSIG de la région bordelaise.


A la fin de ces mêmes années, des Citroën C15 sont livrés exclusivement oux équipes cynophiles comprenant un chien breveté "stupéfiant". Ces véhicules n'étaient pas imputés sur le budget véhicule de la gendarmeric, mais achelés et offerts par la mission interministérielle de lutte contre la drogue. En 1998, quelques Citroën Berlingo suivent le même chemin, mais c'est en l'an 2000 que des Peugeot Partner équipent, au fur et à mesure, toutes les équipes cynophiles de France et de Navarre.


Quant au CFMCG, implanté à Gramat (46), il sera équipé par des Citroën HY et Saviem SG4 caisse bâchée, puis par des Citroën C25 phase 2 comprenant divers compartiments isolés entre les chiens et l'équipage.


Enfin, une équipe toute récente et unique en France est spécialisée dans la recherche de cadavres. Pour mener à bien ses missions, cette équipe s'est pourvue d'un Peugeot Boxer blanc altelant une remorque compartimentée pour le transport de chiens.


SOURCE : UN SIECLE DE VEHICULES DE LA GENDARMERIE NATIONALE