La gendarmerie Nationale dans l'archipel de Saint Pierre et Miquelon

  • P. Auger
  • Histoire

C'est en consultant « Les éphémérides des Îles Saint Pierre et Miquelon », livre acheté durant mon séjour dans cet archipel, que j'appris l'aventure du gendarme YREUX.

 

A la chute du premier empire, l'Angleterre rétro-cède les îles.

Ce militaire arrive le 25 août 1816 avec le premier représentant du Roi de France, le commandant Bourrilhon, à bord de « La revanche ». Parmi les autres passagers se trouvaient également la fille du commandant, Aminte, le curé Ollivier, les chirurgiens Feuc, Barbet et Fitzgérald, le capitaine de port Leroy, les commis de la marine Dehann, Feillet, Bourrilhon fils, le pilote de port Huot, et 44 anciens déportés de Miquelon, échappés du naufrage du transport du Roi 'La Balance'.

Le 31 décembre 1822, il y a quelques 190 ans de cela, le brick 'Laure', de l'armateur Hamel, arrivant de France, est en vue de Saint Pierre et demande un pilote pour entrer dans la rade. Le vent est fort, il neige et la température et de – 10°.


Le commandant Fayolle donne l'ordre au pilote Xavier Sire de se rendre à bord avec les canotiers du port. Le gendarme Yreux les accompagne afin de rapporter les dépêches du Gouvernement, si le capitaine du brick en avait reçues avant son départ. L'embarcation parvient à atteindre la 'Laure' et est hissée sur les bastingages.

Mais le vent fraîchissant du Nord 0uest. accompagné de poudrin, le brick traverse la rade, enfile la passe du Nord Est et disparaît. Nul ne sait ce qui s'est passé et les jours passant, on peut craindre le pire avec une mauvaise météo et des récifs dangereux.

 

Ce n'est que le 3 mai 1823 que l'épilogue de cette aventure sera connu : le pilote Sire, les trois matelots du port et le gendarme YREUX de retour à Saint-Pierre sur la 'Miquelonnaise' venant de Saint-Malo, peuvent apprendre au commandant que la 'Laure', contrainte par le vent violent à poursuivre sa route sur la France, était arrivée à Nantes le 10 février 1823. 

 

Le 2 septembre 1824, le gendarme YREUX demande son rapatriement vers la métropole, mais nous n'avons pas de trace de son départ effectif.

 

Stpierre-et-miquelon.jpg

APTG © 2017 - Association médaillée par l'UNPRG le 26/12/2011 -  Hébergé par Overblog